M-REAL ALIZAY Bordeaux Lille Lyon Marseille Metz Nantes Paris Toulouse Projets de diversifications de lactivité pâtes Présentation 29 avril 2010

  • Published on
    04-Apr-2015

  • View
    102

  • Download
    0

Embed Size (px)

Transcript

<ul><li> Page 1 </li> <li> M-REAL ALIZAY Bordeaux Lille Lyon Marseille Metz Nantes Paris Toulouse Projets de diversifications de lactivit ptes Prsentation 29 avril 2010 </li> <li> Page 2 </li> <li> M-real ALIZAY projets de diversifications de l'usine de ptes page 1 Introduction Le march de la pte papier est caractris par plusieurs phnomnes : Crise conomique conjoncturelle qui rduit la demande de papiers, particulirement en Europe et Amrique du Nord, Crise plus structurelle issue des mutations technologiques qui privilgient progressivement les moyens lectroniques de communication au dtriment du papier, Concurrence aigue de la part des producteurs sud amricains, Monte en puissance de la demande de papiers base de recycl. La remonte actuelle des prix des ptes marchandes pourrait, elle seule, justifier la remise en marche de l'usine ; Soulignons que le prix actuellement bas du prix du bois permet lui aussi de meilleures conditions conomiques. Mais les menaces structurelles sur les usines de ptes papier franaises cites plus haut et la concurrence du bois-nergie (qui surenchrit le cot de la matire premire), mritent d'explorer des pistes de diversifications pour prenniser les installations. </li> <li> Page 3 </li> <li> M-real ALIZAY projets de diversifications de l'usine de ptes page 2 Introduction Aprs prise de connaissance des solutions dj explores par la Direction de M-real Alizay en 2009 et rflexion avec les partenaires sociaux, nous avons retenus trois axes de travail pour notre tude : Possibilits de rduire les cots de fabrication des ptes, notamment sur les plans de la cuisson et du blanchiment ; Prise en considration de la monte en puissance de la demande de biocarburants autres que ceux issus de produits agricoles ; c'est la piste du biothanol deuxime gnration, Faisabilit de productions de ptes usages chimiques ; ptes dissoudre et segments plus forte valeur ajoute. Ces deux pistes de diversifications ne sont pas exclusives d'autres possibilits : on re-dcouvre finalement les champs des possibles de la cellulose ! </li> <li> Page 4 </li> <li> M-real ALIZAY projets de diversifications de l'usine de ptes page 3 Avertissements Les premires propositions relatives la rduction des cots, relvent de la marche normale d'une usine. Les deux autres champs de l'tude relvent de choix stratgiques et/ou de l'implication des pouvoirs publics. Nous avons travaill avec les principaux acteurs (Wedeco, Air Liquide, Andritz, Novo, Maguin Interis, Pagora...) de ces dveloppements et nous avons eu accs des offres pour des usines similaires. Nos chiffres sont proches de la ralit, voire conservateurs quand il y avait un doute technique. Les temps de retour sont donns titre indicatif pour des hypothses bien prcises et peuvent tre aisment recalculs pour des hypothses diffrentes. Ainsi, la plupart du temps nous avons bases nos hypothses sur une capacit de 300 000t, c'est--dire 7% au dessus de ce qui a t produit en 2005 (281kt). </li> <li> Page 5 </li> <li> M-real ALIZAY projets de diversifications de l'usine de ptes page 4 Projet 1 : Rduction du cot de revient de la pte kraft dAlizay 1.1 La situation actuelle semble plus favorable </li> <li> Page 6 </li> <li> M-real ALIZAY projets de diversifications de l'usine de ptes page 5 Un gros enjeux : le cot du bois. Lusine a t pnalise par un prix du bois lev ; le poste = 53M en 2008. Une diminution du prix du bois de 10% quivaut donc 5 M &gt; aux conomies potentielles sur l'amlioration du procd. Le cot du bois la tonne de pte inscrit au budget 2010, est plus conforme ce que l'on peut connatre par ailleurs. Sur la base du volume Budgetis (207,5KT), lconomie vs 2008 serait de 10M. </li> <li> Page 7 </li> <li> M-real ALIZAY projets de diversifications de l'usine de ptes page 6 Et le march de la pte redevient porteur Le prix mondial de la pte connat une forte remonte depuis le 2 nd semestre 2009 du fait : de la robustesse de la croissance chinoise (10% de croissance du PIB), de la fermeture de capacits (dfinitives ou temporaires), du tremblement de terre au Chili (momentanment), Du diffr d'investissements latino-amricains significatifs. </li> <li> Page 8 </li> <li> M-real ALIZAY projets de diversifications de l'usine de ptes page 7 Projet 1 : Rduction du cot de revient de la pte kraft dAlizay 1.2 Deux axes damlioration du cot </li> <li> Page 9 </li> <li> M-real ALIZAY projets de diversifications de l'usine de ptes page 8 laddition danthraquinone. laddition de 0.05% danthraquinone par rapport au bois, accrot le rendement en pte de 1.5%. Cet apport reprsenterait, capacit de production constante, une conomie de bois de l'ordre de 3%, soit prs de 2M/an. Avec un prix danthraquinone de 3/kg, le cot de lanthraquinone la tonne de bois serait donc de 1.5 soit au global de 0.9M. Economie potentielle : 1M/an. 1.2.1 Lamlioration de la cuisson </li> <li> Page 10 </li> <li> M-real ALIZAY projets de diversifications de l'usine de ptes page 9 Selon les usines, le cot du blanchiment est compris entre 25 et 45 /ADT. Celui-ci dpend surtout de lessence (rsineux, feuillus) et de la squence utilise. A plus de 40/ADT, le cot du blanchiment Alizay se situe donc dans le haut de la fourchette du fait absence de traitement loxygne et peut-tre aussi par la mauvaise performance des laveurs par diffusion. Compte tenu de ces lments et de la squence utilise, il apparat que les performances actuelles du blanchiment nont rien danormal. La seule solution pour rduire les cots est alors de modifier la squence de blanchiment. Lutilisation de lozone reprsente une voie a priori intressante. Le pouvoir trs oxydant de lozone permet denvisager le remplacement partiel du dioxyde de chlore dans des conditions conomiques avantageuses. Il en rsulte galement une baisse de la formation de composs organo-chlors (AOX) 1.2.2 Lamlioration du blanchiment, 2nd poste des cots variables </li> <li> Page 11 </li> <li> M-real ALIZAY projets de diversifications de l'usine de ptes page 10 Hypothses technico conomiques des squences proposes Les investissements ncessaires lintroduction dozone dans la squence : un gnrateur dozone, un refroidisseur, un compresseur (lozone est ajoute sous pression), et un destructeur dozone. Linvestissement dpendra de la charge dozone applique. Le stade Z ncessiterait les quipements suivants : un mixeur MC pour 2kg/t dozone ajout (2 pour 4kg et 5.4kg et 3 pour 6kg), une pompe MC en amont de chaque stade Z, un tube upflow de dgazage et un tube downflow de rtention aprs chaque stade Z Les conomies ralises (hors rutilisation de loxygne) en dioxyde de chlore Les frais variables occasionns : loxygne servant la synthse de lozone, lnergie pour la synthse de lozone partir doxygne, lnergie de refroidissement de lozoneur, lnergie pour la compression de lozone, lnergie consomme par les mixeurs et les pompes MC. </li> <li> Page 12 </li> <li> M-real ALIZAY projets de diversifications de l'usine de ptes page 11 Bilan conomique de lintroduction de lozone dans la squence de blanchiment (0.055/kwh) Hypothses : production de 300 000t/an aucune utilisation de loxygne fatal 0.055/kwh ClO2 1.4/kg Sources: WEDECO ANDRITZ </li> <li> Page 13 </li> <li> M-real ALIZAY projets de diversifications de l'usine de ptes page 12 1.2.3 Lutilisation doxygne comme autre piste de rduction supplmentaire de cots Dans les calculs prcdents, aucune valorisation de loxygne ayant servi la synthse de lozone na t considre. A partir de l'oxygne disponible, deux utilisations permettent de rduire les consommations de peroxyde dhydrogne et du gaz destin au four chaux : 1.Le peroxyde dydrogne : Une partie de loxygne peut tre introduite dans le stade EP pour donner EOP. Il en rsultera une conomie de 2.5kg de peroxyde dhydrogne/ADT. La quantit doxygne consomme sera de 2 3t/j. Lconomie ralise sur le peroxyde dhydrogne (hypothse 0.5/kg) est de lordre de 350 000 euros/an. 2.Gaz du four chaux : Une partie importante de loxygne peut tre injecte au four chaux en remplacement partiel de lair. Il en rsulte une plus grande efficacit dans le transfert thermique vers Ca(OH)2, en raison de la baisse du volume gazeux (diminution de la quantit dazote). Certaines usines le font couramment. Lexprience d'Air Liquide indique quavec une addition de 10t/j doxygne, la consommation de gaz sera rduite de 10% environ. La cot du gaz du four chaux a t de 20.7/ADT pour Alizay en 2008 ; ainsi le cot du gaz serait diminu denviron 600 000 euros/an. </li> <li> Page 14 </li> <li> M-real ALIZAY projets de diversifications de l'usine de ptes page 13 Lutilisation de loxygne rduit le pay back des squences ozone Malgr linvestissement de 1M ncessaire loptimisation du peroxyde dhydrogne, les pays back lis linvestissement dozone sont diminus de 5 2 mois suivant le type de squenage ozone. Des investissements industriels avec des pay back infrieurs 3 ans sont habituellement considrs comme intressants. Linvestissement correspondant lensemble des quipements ncessaires pour la rutilisation de loxygne la fois au blanchiment EP et au four chaux est estim 1M. La partie restante peut tre envoye la station dpuration. Les gains tant plus difficiles chiffrer, cette option na pas t retenue. </li> <li> Page 15 </li> <li> M-real ALIZAY projets de diversifications de l'usine de ptes page 14 Deuxime tape : volution du blanchiment dans le cadre de la suppression de ltape D0 Linstallation dune mini dlignification loxygne en tte de squence rduirait le cot du blanchiment de 25%, ce qui reprsenterait une conomie supplmentaire de lordre de 2 millions d par an. La charge organique de leffluent de blanchiment sera rduite de 25% (en renvoyant leffluent de O au lavage de la pte crue). Celle-ci pourrait encore tre rduite en renvoyant galement leffluent aprs EO au lavage de la pte crue. Les AOX forms seront rduits de plus de 80%. Lutilisation doxygne dans la dlignification loxygne serait de lordre de 10t/jour. La quantit doxygne fatal est suffisante pour alimenter la fois cette mini dlignification loxygne, le four chaux et le EP. Linvestissement comprendrait un racteur pressuris et un mixeur MC, soit 1.5M installs. Le temps de retour serait de lordre de 9 mois. </li> <li> Page 16 </li> <li> M-real ALIZAY projets de diversifications de l'usine de ptes page 15 Rduction des cots de revient : ce qu'il faut retenir Le march de la pte Le march de la pte redevient actuellement porteur, le prix de la Mixed Hardwood se ngociant actuellement autour de 800$ contre 530$ en moyenne en 2009, Le prix du bois Ramen la tonne de pte produite, le prix du bois affich dans le budget 2010 est plus conforme ce qui existe par ailleurs. Auparavant, le cot du bois avait srieusement augment entre 2005 et 2007 du fait de l'introduction d'eucalyptus d'importation. Reste que le subventionnement du bois-nergie est une menace sur les cots des papeteries. Les conomies en cuisson L'introduction d'anthraquinone permettrait d'conomiser de l'ordre de 1M/an Les conomies au blanchiment Lutilisation de lozone permettrait dconomiser annuellement de 2,2M 3,7M ; pour un investissement de 5,5M 7,1M. Economie et investissement variant en fonction de la quantit dozone utilise : 4kg ; 5,4kg ; 6kg. L'utilisation de loxygne induit par lintroduction dozone, permettrait 1M/an supplmentaires pour un investissement de 1M. </li> <li> Page 17 </li> <li> M-real ALIZAY projets de diversifications de l'usine de ptes page 16 Projet 2 : Biothanol cellulosique </li> <li> Page 18 </li> <li> M-real ALIZAY projets de diversifications de l'usine de ptes page 17 2.1 Contexte des bio carburants Les biocarburants reprsentent une voie pour accrotre lindpendance nergtique de la France vis--vis du ptrole et pour rduire les missions de gaz effet de serre. Deux biocarburants sont aujourdhui produits dans le monde : le diester partir dhuiles vgtales (huile de colza, huile de palme) le biothanol dit de premire gnration produit partir de saccharose (sucre de canne et sucre de betterave) ou damidon (mas, bl) Le diester est un substitut du disel et le biothanol un substitut de lessence En 2009 la production franaise de biothanol a t de 1 400 millions de litres (810 Ml en 2006), principalement obtenus partir de sucre de betterave et minoritairement partir de crales. Les principaux producteurs sont les Etats- Unis (principalement partir de mas) et le Brsil (essentiellement partir de sucre de canne), avec pour chacun une production de lordre de 25 milliards de litres. A titre de comparaison la consommation de ptrole, sous forme de carburant, dpasse les 2 000 milliards de litres ; les biocarburants ont donc un large espace de croissance. </li> <li> Page 19 </li> <li> M-real ALIZAY projets de diversifications de l'usine de ptes page 18 De nombreuses critiques naissent de lutilisation de terres agricoles pour les deux filires (huile, sucre) : augmentation du prix des terres, hausse des cours des produits alimentaires de base (mas, sucre, lait, viande), risques de famines Exemple du Brsil : environ la moiti des champs de cannes sucre est consacre la production de biocarburant et cette importance a conduit une trs forte hausse du prix des terres agricoles au cours de 2007. Ainsi mme si le concept de bio carburant est sduisant en terme cologique et conomique, la pression dmographique est telle que cette solution est peu viable long terme pour les filires sucre et huile . Ainsi les voies actuelles de production des biocarburants sont fortement contestes : Bilan carbone peu diffrent de celui de lutilisation de ptrole (utilisation massive dengrais et consommation de carburants fossiles pour assurer la production des matires premires), Lorigine alimentaire de ce biothanol pose un problme thique srieux, Les plantations de canne sucre et de palmiers huile se font au dtriment de la fort primaire ou dautres cultures. Les bio carburants utilisant des matires premires agricoles sont de plus en plus contests </li> <li> Page 20 </li> <li> M-real ALIZAY projets de diversifications de l'usine de ptes page 19 Laugmentation de la production de biocarburants ne pourra se faire que par lutilisation de matires lignocellulosiques (bois, dchets forestiers et agricoles). La production de biothanol dans une usine de pte papier prsenterait de nombreux avantages : la logistique dapprovisionnement en bois existe, les procds utiliss sont parfaitement optimiss et autonomes en nergie et produits chimiques, la gestion des effluents est matrise, la cellulose extraite est disponible pour produire entre autres du biothanol, les hmicelluloses peuvent tre extraites et galement disponibles pour produire entre autres du biothanol, les obstacles techniques ont tous t levs. Lutilisation de la ressource bois en production de biocarburant nentre pas, en France, en concurrence avec les terres agricoles. Les attentes vis--vis des biocarburants de 2nde gnration </li> <li> Page 21 </li> <li> M-real ALIZAY projets de diversifications de l'usine de ptes page 20 2.2 Lhydrolyse enzymatique comme solution technique pour la produc...</li></ul>

Recommended

View more >