Opérette / Comédie en ariettes en un acte Livret de ?· ... l’autre veille Tour à tour Nuit et…

  • Published on
    15-Sep-2018

  • View
    212

  • Download
    0

Embed Size (px)

Transcript

  • Trafalgar (Sur un volcan)Oprette /

    Comdie en ariettes en un acte

    Livret de censureParis

    Premire dition provisoire

  • Diese Edition ist urheberrechtlich geschtzt. Jede Verwertungauerhalb der engen Grenzen des Urheberrechtsgesetzes istohne Zustimmung des Verlags unzulssig und strafbar. Das giltinsbesondere fr die Vervielfltigung auf Papier (auer fr denpersnlichen Gebrauch), die Verwendung in Programmheften,Artikeln, Bchern usw., fr bersetzungen sowie fr die Wei-terverarbeitung in elektronischen Systemen. DiesbezglicheAnfragen sind an den Verlag zu richten.

    2003 Boosey & Hawkes Bote & Bock, Berlin.Eigentum fr alle Lnder: Boosey & Hawkes Bote & Bock

    ISMN M-2025-3110-5 ISBN 3-7931-3110-6

  • Sur un volcan Livret de Censure 1

    2003 Boosey & Hawkes Bote & Bock, Berlin. ISMN M-2025-3110-5 ISBN 3-7931-3110-6

    Sur un volcan

    Operette

    Comdie Ariettes

    en un acte

    Bouffes parisiens

    Revue pour tre joue au thtre des Bouffesparisiens dans la salle Choiseul le 10

    Jacques Offenbach

    Sur un Volcan

    Comdie ariettes

    operette

    en un acte

    Personnages

    Pierre dit TrafalgarSt Elme, enseigne de vaisseauMiss Katrina, actrice du thtre royal de Dublin

    _______________________

    La scne se passe Dublinen 1806

    Une petite chambre, porte barricade au fond, unenatte droule avec un oreiller, gauche une petiteporte, droite sur le premier plan une fentre avecbalcon trs bas, une poulie et une corde servant faire descendre et remonter une corbeille. Unsonnette extrieure dont le cordon tombe dans la rue.Devant la fentre un baril noir presque en entiercach par le parquet, une petite table sur laquellebrle une veilleuse, meubles grossiers.

    Scne 1eSt Elme, Trafalgar (endormi assis devant la fentremche allume la main

    St ElmeBon il et bonne oreilleEcoutonsObservonsQuand lun sort, lautre veilleTour tourNuit et jourMalheur qui provoqueHasardeurLun des deuxCar celui qui se moqueDe la mortEst bien fort.Me voil veillant sur le feu sacr, Dublin, comme un Vestal de 1806. Sije le laissais teindre, nous serions pen-dus vifs, deux toises au-dessus duniveau de la terre triste mort pourdeux marins ! veillons toujours, ctde ce baril de poudre, notre Palladium !(il a dsign le baril de poudre Plus jerflchis et plus je trouve ces expdientssuperbe. Nous tions tous les deuxprisonniers Dublin, sans ressour-ces et sans avenir. Nous achetons crdit ce volcan domestique etavec cette mche nous faisons laloi Dublin qui nous connatbien et qui nous croit capablesde jouer avec la vie aussi gaimentquavec la mort.

    Trafalgar (il se rveille en sursautSaut !

    St ElmePas du tout, nous sommes toujours lancre.

    Trafalgar (se frottant les yeuxCest un maudit rve ! en dormant,jtais au bord de mon beau vaisseaule formidable ; on nous lavait ras

  • Sur un volcan Livret de Censure 2

    2003 Boosey & Hawkes Bote & Bock, Berlin. ISMN M-2025-3110-5 ISBN 3-7931-3110-6

    comme un ponton. Nous allions trepris par trois frgates, le capitaine mafait un signe avec sa pipe ; jai com-pris ; je me suis prcipit la SteBarbe, jai mis le feu aux poudres,et cent tonerres nous ont envoyspromener dans la lune Saut !

    St ElmeEh ! bien, mon cher Trafalgar,Ce nest pas un rve, il ny a quela lune de trop Cest bien ce quetu as fait devant lennemi nousvoyons souvent la nuit, en rve,ce qui nous est arriv pendantle jour en ralit. Toute cetteville de Dublin connat ton hro-que exploit, et ta mme donnle surnom de Trafalgar.

    TrafalgarAussi toute cette ville de Dublintremble, et ne dort plus, il y a troisjours, jtais prisonnier de Dublinet aujourdhui, cest Dublin qui estmon prisonnier de guerre. Malheur lui, sil ne mobit pas ! je le coule fond comme une coquille de noix,je me suis emboss devant lhteldes assurances contre lincendieet si le moindre constable touchema porte avec sa baguette, je prendsle Vsuve, lEtna, le Mara-api, tousles volcans de lenfer que jai dansma poche, et je les lance latte de Dublin comme un simplepetard ! tant pis ! (savanant vers lafentre y a t-il toujours beaucoupde curieux dans Sakeville-Street ?

    St ElmeDes curieux, non il y a des voisinsintresss le fabricant de cristauxde glace de Venise, Mr Grave, lefabricant de porcelaine de Chine,monsieur Luxton, le fabricant decristaux de Bohme, monsieur Hodgeset tous les directeurs et employs descompagnies contre lincendie pro-pos, on vient de menvoyer un exem-plaire des nouvelles affiches revues etcorriges que tu as commandes limprimerie voisine.

    TrafalgarDj prtes ! parbleu ! nous navonsqu parler pour tre obis (prenantlexemplaire et lisant Au moindre refus, la rue saute en lair et tout le quartier est en enfer. Au moindre signe dat-

    taque contre la maison, la rue saute etc lorsque le jeune marin St Elme se prom- nera dans la ville, la plus vigilante protection doit lui tre accorde, sil ne rentre pas, la maison saute etc Sign Pierre dit Trafalgar n sur lOcan bord de la fr- gate la Junon, sans pre ni mre, et pilote du formidable qui a saut dans les eaux de Cadix etc etc 2 juin 1806 arrt Dublin, devant un baril contenant deux quin- taux de poudre anglaise sous une mche qui ne steint pas Cette affiche est menaante commeun nuage noir (il crie par la fentremessieurs les constables, faites pla-carder ces nouvelles affiches tous les coins de Dublin, etfaites les traduire aux irlandais quine savent pas langlais ( Elme Les constables sincli-nent avec respect et me fontsigne quils obiront.

    St ElmeJe crois bien il ne faut doncque deux hommes rsolus pourmettre une ville en tat de sige.

    TrafalgarEt jespre bien que nous rentreronsdans les trsors que la guerre nousa pris.

    St ElmeMoi la guerre ma dpuoill dunepice de 24 sous.

    TrafalgarTu tais le plus riche de nous deuxmais mon vaisseau le formidableque jai brul vif, pour ne pasle perdre, il faut bien quon mele paie ! Cest deux millions auplus juste, pas un sous de moins.

    St ElmeNous tirerons vue un petit man-dat de deux millions sur la caissede la compagnie dassurances notre voisine, jai mon projet

    TrafalgarA propos, je viens de rver queje buvais du champagne (il criepar la fentre Allons, dpche-toi,

  • Sur un volcan Livret de Censure 3

    2003 Boosey & Hawkes Bote & Bock, Berlin. ISMN M-2025-3110-5 ISBN 3-7931-3110-6

    Dublin, je suis altr comme uneponge de mer. Servez nous duchampagne. (il regarde la corbeille

    St ElmeTais toi donc, ils tavaient devin,regarde !

    TrafalgarOh ! oh ! je leur sais gr de latten-tion.

    St ElmeComme sest beau davoir Dublinpour domestique.(pendant que Trafalgar dboucheSt Elme regarde par la fentre et s-crie La voil ! (il se met en contemplation. Trafalgarsassoit

    TrafalgarEh bien ! que fais-tu l, St Elme,allong comme un canon dansun sabord ?

    St Elme ( TrafalgarElle est l !

    TrafalgarAh ! pas de btise, mon petit ! ne g-tons pas notre affaire par des amou-rettes. Quand tu auras un millionpour ta part, tu iras Paris, laville des femmes, la ville o lamourse fait en grand, et tu choisira unamour les yeux ferms ; cest le seulmoyen dy voir clair avec les femmes.

    St ElmeMais je ne trouverai pas cette bellevoisine Paris.

    TrafalgarIl ya des voisines partout, Paris enest plein de voisines. Allons viensdonc boire un verre de champagne.(St Elme sassoit tu es amoureux debonne heure, il me semble. Quelge as-tu ?

    St ElmeAh ! qui le sait ! mon acte denaissance a t emport par unboulet de canon avec ltat civilde mon vaisseau natal le Jupiter.

    TrafalgarCest juste, tu es un enfant docca-sion comme moi. Le feu dElmea t ton parrain, sur le grandmat laisse-moi bien te regarder

    en face je lestime dix huit ans.

    St ElmeMettons en vingt.

    TrafalgarNon ; cest un prife fixe ; je nete donnerai pas 24 heures de plus Ainsi, ne marchande pas avec moi.

    St ElmeMais jai au cur un amourde trente ans.

    Trafalgar (montrant le barilAh ! mon petit St Elme, si tucontraries mes projets, je te faissauter au plafond du ciel, toi etton amour.

    St Elme (lappaisant avec douceurNe te fache pas, mon vieux requin Si tu lavais vue une seule fois, monAngela.

    TrafalgarTu sais son nom ?

    St ElmeElle doit sappeler Angela unebrune Irlandaise qui a oubli dtreblonde, un il noir doux commele bleu ; une figure dange dmon ;une grce de palmier nain ; en unmot une jeune fille qui a t miseau monde tout exprs pour moitrois ans aprs ma naissance. Sicelle-l nest pas ma femme, jem-brasse le clibat, ou je vais dansles Indes avec mon million etje me fais sultan.

    TrafalgarUn verre de champagne ta rendufou !

    St Elme (il se lve unverre de champagne la mainJe vais lui porter un toast en panto-mime, cest lusage du pays. (la fentre, il sincline et boit

    TrafalgarEh ! mon petit St Elme, ne nousgrisons pas ! a serait dangereux.On se grise aussi avec lamour.Moi, je garde ma tte froide, etje boirai toutes les vignes de laChampagne, en dtail, sans perdreune syllabe de ma raison je vaiste faire chanter pour tempcher

  • Sur un volcan Livret de Censure 4

    2003 Boosey & Hawkes Bote & Bock, Berlin. ISMN M-2025-3110-5 ISBN 3-7931-3110-6

    dtre amoureux.

    ____

    Duo____

    TrafalgarBien boire et ne rien savoirQuel destin plus charmant !Lhomme sage prfreLe buveur lamantLorsque lamour commenceIl dure peu de jours ;Vive le vin de FranceOn en boirait toujours.

    St ElmeAimer et ne rien faireQuel destin plus charmant !A tout moi je prfreLe nom si doux damour.Mon amour qui commenceNe compte pas les jours ;Vive lamour de FranceCest le roi des amours.

    TrafalgarVieux amour, gai champagne,Tu le sauras demainLorsque lun taccompagneLautre reste en chemin.Ces deux vertus humainesNont pas le mme sortOn aime deux semainesOn boit jusqu la mort.

    St ElmeJeune amour, vieux champagneHier comme demain,Quand lun nous accompagne,Lautre reste en chemin.Ces deux vertus humainesNont pas le mme sort ;Je boirai deux semainesJaime jusqu la mort !

    TrafalgarTu parles comme un enfant dedix-huit ans.

    St ElmeEt toi comme un homme de cin-quante.

    TrafalgarNous avons peut-tre raisontous les deux.

    St ElmeCela met fin notre discussion

    voici lheure de ma promenade, jevais me montrer notre bon peu-ple de Dublin.

    TrafalgarJe te donne un quart dheure.

    St ElmeAh ! sois plus gnreux, Trafalgar, ilme faut dj cinq minutes pour des-cendre de notre deuxime tage.

    TrafalgarPas une minute de plus la seizimeminute, feu aux poudres, je saute ettu es pendu, toi, comme coupable da-voir attent la vie de Dublin allons, voyons, dpche-toi, pars etremonte dis notre sommeillerMr Chipson, que son dhierma paru suspect, et quau moin-dre symptme dempoisonnementnous sautons tous et lui aussi avecsa cave et ses tonneaux ah ! encoreune commission : dis lhorlogervoisin de me vendre sa meilleuremontre gratis. Jen ai besoin pourrgler le soleil dIrlande qui oublietous les matins de se lever et quise couche chaque instant. Onne sait jamais lheure quil estUne bonne montre qui ne senrhumepas.(il donne cet ordre pendant que St Elme descend

    Scne 2e

    TrafalgarCe pauvre enfant sennuie Cest naturel Et moi, je nemamuse pas ! mais je nepeux pas rester ternellement lancre, dans une rue deDublin ! jai une matresse aussi,moi, une matresse que jadore,et qui mattend depuis quarantecinq ans, assise au bord de lamer cest ma belle Bretagne !ma Bretagne chrie ! On dit queje suis n l ; cest possible. Onest toujours oblig de natrequelque part. Va pour laBretagne Bretagne !

    AirBerc sur londe amre,A la chanson du vent,Je tadopte pour mreAcueille ton enfant !Tu seras ma patrieDans mes vieux jours sereins

  • Sur un volcan Livret de Censure 5

    2003 Boosey & Hawkes Bote & Bock, Berlin. ISMN M-2025-3110-5 ISBN 3-7931-3110-6

    Bretagne chrieBeau pays des marinsVivant tous geSans souciJusquiciJe vais au villageY chercherMon clocherCest l que jespreMe choisirMon loisirExcept mon preJai tout vuTout revu.(on entend sonnerLe voil ! je tremble toujours quandil est absent.(il tire la corde en achevant le refrainBerc sur londe amreA la chanson du ventEtc. etc.(avant la fin de lair, parat au balcon, aulieu de St Elme, miss Katrina, enveloppe dunmanteau et coiffe dune toque cossaise. Tra-falgar se retourne et embrasse miss Katrinaen scriant avec une motion paternelle

    TrafalgarMon cher enfant ! (il recule pouvanten reconnaissant son erreur, saisit la mcheet se place devant le baril Qui vive ?

    Miss Katrina (quittantle manteau et la toqueFrance !

    TrafalgarQuel rgiment ?

    Miss KatrinaArtillerie lgre.

    TrafalgarAvancez, avancez lordreAvec un pas beaucoup moins lentVenez, on ne vient pas vous mordreLe marin franais est galant.

    KatrinaDe cet accueil je suis charmeJarrive le cur sur la main,Et puisque la porte est fermeLa fentre est mon seul chemin.

    TrafalgarQuexigez-vous, belle et charmante ?A tout service je suis prt.

    KatrinaUn secret profond me tourmente.

    TrafalgarDites-le moi, je suis discret.

    KatrinaCest un secret.

    TrafalgarJe suis discret.

    KatrinaJe suis femme, mais je vanteDe garder un secret longtemps ;Je suis une nigme vivante,A mexpliquer on perd son temps.A seize ans, un instinct prcoce,Me dit de voiler tous mes pas ;Je suis le trilby de lEcosseJe suis le sphinx, ne cherchez pas.~~~Ah ! vous voil dj courb comme unpoint muet dinterrogation. Je ne rpon-drai pas mme votre silence. Taisez-vous.

    TrafalgarMais il me semble que je me tais unpeu trop.

    KatrinaVotre il est curieux.

    TrafalgarJe le fermerai.

    KatrinaTrs bien, maintenant allons au but.Je viens vous demander lhospitalit.

    TrafalgarSi cette chambre dgarnie vous convientelle est vous.

    KatrinaJe la prends.

    Trafalgar ( partCest le ciel qui menvoie une compagne commeau premier homme Adolphe Adam !

    KatrinaEtes-vous garon ?

    TrafalgarOui peu prs Je vis en garon ! Dansmes voyages, je nai jamais trouv cinqminutes, pour me marier, il ny a pasde mairie darrondissement sur la mer.Robinson Crusoe a t clibataire soixateet quinze ans, faute dun tat civil, etil na jamais pu pouser lgitimementmademoiselle Samedi, la fille de Vendredi.

  • Sur un volcan Livret de Censure 6

    2003 Boosey & Hawkes Bote & Bock, Berlin. ISMN M-2025-3110-5 ISBN 3-7931-3110-6

    KatrinaVous tes seul, au moins ?

    TrafalgarOui seulement je reois, de temps entemps la visite

    KatrinaDune femme ?

    TrafalgarNon.

    KatrinaDun homme !

    TrafalgarNon dun adolescent, mon fils adoptif mais je le mettrai au collge (on entendsonner, part Ah ! mon Dieu ! Cestlui !

    KatrinaQui sonne chez moi dune faon siimpertinente ?

    Trafalgar (regardantau balconCest lenfant et il escalade sanscorbeille.

    Katrina (jouant leffroiCiel ! me voil compromise ! Derobez-moiau regard dun enfant indiscret, ne meperdez pas.

    Trafalgar (effarOu trouver une armoire ? une cage poule, une pendule ? un entrepont ?

    KatrinaCe tonneau ?

    TrafalgarNapprochez pas, vous lincendieriezavec vos yeux.

    Katrina (montrant la porte gaucheCette porte ?

    TrafalgarEt sil entre, il vous verra, et je suiscompromis ! songez mon honneur !

    KatrinaIl nentrera pas.(elle ouvre la porte et entre

    Trafalgar

    Sois bnie, charmante inconnue ! Tumas rendu mes vingt cinq ans ! Quilest doux dtre veuf, quand on veut semarier ! ombre de ma premire femme,pardonne-moi ! ma place, tu mauraisdj sonn trois successeurs ! Je te connais !

    Scne 3e

    Trafalgar St Elme

    Trafalgar (au balconCest St Elme ! trs bien, mon enfant !t...

Recommended

View more >