of 32 /32
Etablissement de paysages carbone smart comme contribution de la Forêt Modèle à l'économie verte solidaire dans le Bassin du Congo Jean Claude Stone Njomkap Responsable Recherche, Innovations et Développement des projets [email protected]

Etablissement de paysages carbone smart comme contribution

  • Upload
    others

  • View
    3

  • Download
    0

Embed Size (px)

Citation preview

Diapositive 1Etablissement de paysages carbone smart comme contribution de la Forêt Modèle à l'économie verte
solidaire dans le Bassin du Congo Jean Claude Stone Njomkap
Responsable Recherche, Innovations et Développement des projets
Qu’est-ce qu’une Forêt Modèle ? La Forêt Modèle est à la fois :
un endroit un processus une approche un partenariat pour l’action
L’endroit est une région géographique assez grande, un paysage ou encore un territoire multifonctionnel, où la forêt coexiste avec tous les autres usages du sol, qu’il s’agisse de l’agriculture, de l’agroforesterie, des mines, des réserves forestière, de la pêche ou de l’élevage, etc. ;
La Forêt Modèle n’est pas une forêt communautaire ou Forêt des Communautés Locales, mais elle peut en contenir à côté d’autres usages : concessions, Aires protégées, mines, agro- industries, de terroirs villageois, etc. ;
Les paysages ruraux comme les villes et les espaces périurbains qui, ensemble, donnent une identité à la région ou au territoire font partie de la Forêt Modèle ;
Sur ce grand espace, plusieurs intérêts et valeurs économiques, environnementales, sociales et culturelles coexistent et sont portés par des acteurs divers qui décident de travailler ensemble pour l’amélioration perenne des conditions locales. Les Forêts Modèles sont basés sur les gens et non pas sur les arbres. Une Forêt Modèle pourrait inclure des endroits désertiques ; La Forêt Modèle est donc : une approche collaborative de gestion intégrée durable des écosystème (Integrated landscapes Management) ; • Les Forêts Modèles ne sont pas des projets, mais • une approche de dialogue territoriale et sociale des paysages • Un processus de gouvernance axés sur le long terme (plus de 7
générations), portés par les acteurs locaux et les gouvernements ;
Les « acteurs locaux » incluent aussi bien des communautés paysannes, peuples autochtones, allochtones, entités publiques locales décentralisées ou déconcentrées, secteur privées (grandes et petites entreprises), ONG, instituts de recherche, etc. Il s’agit donc d’un partenariat volontaire de tous les acteurs locaux ;
L’approche Forêt Modèle est basée sur les intérêts plutôt que sur les droits. Elle ne crée pas de nouveaux droits sur le sol. Tous les acteurs viennent à la table avec leurs droits, titres et revendications intacts pour discuter des activités qu’ils peuvent mener ensemble dans l’intérêt de tous malgré leurs différences . La Forêt Modèle favorise donc le dialogue et le consensus (gagnant-gagnant) plutôt que l’approche judiciaire (gagnant-perdant);
• Le Partenariat Forêt Modèle permet au partenaires et groupes d’acteurs de travailler ensemble afin de concrétiser leur vision du développement durable du territoire. Pour ce faire, ils se dotent d’un plan stratégique et des plans de travail intégrant le développement des projets et d’initiatives permettant la réalisation concrète de leur vision stratégique;
• Les Forêts Modèles sont portées par les États, qui doivent entériner le processus pour que le paysage devienne une Forêt Modèle au sein du Réseau International de Forêts Modèles et de réseaux régionaux tels que le Réseau Africain de Forêts Modèles ;
Il n’y a pas deux Forêts Modèles identiques, mais toutes partagent un noyau de 6 principes fondateurs :
Partenariat : Chaque Forêt Modèle est un forum neutre et ouvert qui accepte la participation volontaire des acteurs du territoire. Le partenariat Forêt Modèle se décline aux niveaux* • Micro • Méso • Macro Paysage : la Forêt Modèle peut varier d’un écosystème à un autre. Mais l’espace envisagé doit représenter une vaste gamme de valeurs et de préoccupations liées à la forêt, de nature sociale, culturelle, économique et environnementale pour intégrer plusieurs des problématiques importantes pour le développement
Durabilité : Toutes les parties prenantes, intervenants potentiels comme acteurs de la Forêt Modèle, s’engagent à assurer la conservation et la gestion durable des ressources naturelles et du paysage forestier ; Gouvernance : la collaboration entre les différents intervenants se fait sur une base inclusive, participative et représentative des intérêts de la diversité des acteurs du territoire. Elle privilégie la transparente, la responsabilité sociétale et environnementale. Programme d’activités : C’est la conversion la vision commune et stratégique en plan d’action concret pour changer la donne. Chaque FM est doté d’un plan stratégique, des plans d’action, des programmes et des projets fédérateurs. Réseautage et mutualisation des savoirs : la mise en réseau favorise le partenariat des connaissance à travers des renforcements mutuels.
Les Forêts Modèles dans le monde plus de 70 Forêts Modèles répartis dans 30 pays sur les 5 continents en réseaux régionaux tous membres du Réseau International de Forêts Modèles et réparties selon des réseaux régionaux :
Réseau Canadien de Forêts Modèles; Réseau Ibéro-Américain de Forêts Modèles; Réseau Méditerranéen de Forêts Modèles; Réseau Asiatique des Forêts Modèles; Réseau de la mer Baltique; Réseau Africain de Forêts Modèles; Réseau russe (en construction); Réseau des forêts boréales (recherche et partage des connaissances).
Il existe maintenant plus de 70 Forêts Modèles dans le monde, répartis dans 30 pays sur les 5 continents; Ces Forêts Modèles sont toutes membres du Réseau International de Forêts Modèles et réparties selon des réseaux régionaux :
Réseau Canadien de Forêts Modèles; Réseau Ibéro-Américain de Forêts Modèles; Réseau Méditerranéen de Forêts Modèles; Réseau Asiatique des Forêts Modèles; Réseau de la mer Baltique; Réseau Africain de Forêts Modèles; Réseau russe (en construction); Réseau des forêts boréales (recherche et partage des connaissances).
Réseau Africain : 9 processus Forêt Modèle répartis dans plusieurs pays [Cameroun (2 + Secrétariat), RDC (4), Rwanda (1), République Centrafricaine (1)], Congo (1) ;
Réseau Canadien : 14 Forêts Modèles;
Réseau Ibéro-Américain : 25 Forêts Modèles réparties dans plusieurs pays [Costa-Rica (1 + Secrétariat), Argentine (5), Chili (4), Cuba(1), Brésil (2), Bolivie (1), Uruguay (1), Pérou (1), Colombie (1), Puerto Rico (1), République Dominicaine (2), Honduras (2), Guatemala (2)];
Réseau Méditerranéen : 6 Forêts Modèles réparties dans plusieurs pays [Espagne (1 + Secrétariat), Italie (1), France (1), Maroc (1), Tunisie (1), Algérie (1)];
Réseau de la mer Baltique : 2 Forêts Modèle en Suède et plusieurs autres en construction dans le cadre du Baltic Landscapes Network (soutenu par l’UE) ;
Réseau Régional Asie : 7 Forêts Modèles réparties dans plusieurs pays [Chine (1 + Secrétariat), Japon (1), Inde (1), Malaisie (1), Philippines (2), Indonésie (1)] ; Réseau Russe (en construction) : 5 Forêts Modèles;
African MFN
Canadian MFN
Un réseau international horizontal de bonnes pratiques et d’échanges
Valeur ajoutée des Forêts Modèles = Deux piliers : Gouvernance représentative : cadre de concertation multi-acteur; Programme économique : Développement de Projets fédérateurs, business model ;
Promotion de l’apprentissage basé sur les savoirs et les besoins locaux : Écoles Pratique Itinérante des Forêts Modèles Promotion de l’entreprenariat : Conduite-création de micros et petites entreprises, entreprenariat social ; Promotion du Leadership et l’Empowerment Dispositif de Suivi-évaluation participatif et de gestion des conflits;
Photo de famille de la CAFM
«One programme – SRAFM»
Mai 2012 18
19
• Le Secrétariat du RAFM développe une ambitieux  programme sous régional de promotion de l’économie  locale solidaire verte dans le souci de promouvoir  l’émergence du monde rural;
• Structuré autour de 8 (huit) thématiques,  les activités  envisagées vont de l’appui scientifiques, technologique  et financier aux projets,  la rechercheaction  participative,  l’encadrement des stagiaires au  renforcement des capacités techniques et  entrepreneuriales des acteurs locaux. 
Domaines du « One programme »
20
• Écoagriculture • Entreprises en PFNL • Le bois et ses sousproduits • Patrimoine et écotourisme • Eau et Énergie • Énergie • Mines • REDD+, SE
Patrimoine et Écotourisme
21
• Rechercheaction sur l'écotourisme en rapport  avec le développement des communautés locales  et autochtones
• Réalisation des inventaires du potentiel éco touristique et culturel et développement des  circuits touristiques
• création et exploitation des circuits éco touristiques pouvant mettre en valeur les  produits du terroir 
• Formation aux métiers du tourisme et conduite et  création d'entreprises (CCE) en écotourisme
Entreprises en PFNL
22
• Établissement des bases pour la mise en place  d'un Centre de prototypage des PFNL et le  développement de filières;
• Mise en place de laboratoires virtuels  d'expérimentation des chaînes de valeur (création  des unités de transformation, coopérative,  transport, commerce, etc.)
• Explorer des opportunités d'affaire au niveau  national, sousrégional et international au profit  des associations qui en assume la transformation  et la commercialisation locale 
Bois et ses sousproduits
23
• Établir un Centre de prototypage du bois afin  d'explorer des solutions innovantes de valorisation  des sous produits du bois
• Développer des moyens adéquats pour valoriser la  ressource ligneuse (Ex: L'établissement d'un unité  de séchage du bois)
• Optimisation de l'utilisation et de la transformation  des sousproduits du bois en objets de haute qualité  et à grande valeur ajoutée  (Ex:  fabrication des  parpaings, des meubles, des supports et objets  divers en bois de récupération)
Écoagriculture
• Maîtrise de meilleures techniques d'élevage,  d'apiculture, d'héliciculture, d'alloculture,  d'aquaculture, etc.
• Amélioration et multiplication des techniques  culturales (agriculture, sylviculture, biofertilisant, etc.)
• Mise en place de dispositifs de recherche sur  l'interface sécurité alimentaire / savoirs endogènes
• Prospection des techniques et technologies innovantes  alliant la productivité à la gestion environnementale  durable
Eau et Énergie
• Explorations des énergies alternatives pour  répondre aux besoins énergétiques des  populations locales et même urbaines représentant  un dispositif de lutte contre la déforestation (Ex:   solaire, éolienne, bioénergie, barrage, biomasse,  etc.)
• Mobilisation de partenaires pour la recherche des  solutions technologiquement efficaces à des coûts  compatibles avec les moyens localement  supportables (Ex:  L'approvisionnement en eau  potable , la construction des infrastructures  d'hydraulique villageoise, etc.)
Application
26
• Ce « One programme – SRAFM », qui est un programme de transformation des capacités, devra avoir un effet de consolidation et de renforcement du RAFM, ainsi que de levier dans les communautés.
• Pour assurer sa mise en œuvre, les Secrétaires Exécutifs des Forêts Modèles devraient avoir plus de responsabilité opérationnelle.
• Il en est de même des responsables des départements, et des pôles nationaux du RAFM.
NorthWest Rwanda Model Forest
• Title: Karago Lake Restoration Initiative • • Purpose: 
To assist the Rwandan government with a  pilot for implementing its national forest  landscape restoration program To support local development in the context  of Horizon 2020 poverty reduction strategy
• Partners: World Agroforestry Centre, African Model  Forest Network, Government of Canada  (funder)
Karago Lake Restoration  Initiative: Results
A total of 122,650 seedlings planted in 36 ha around  the Karago Lake watershed Connecting food security and forest restoration:  selected species addressed the needs/objectives  of local communities (agriculture) and public  authorities (forestry) Providing employment and work experience to youth Involving all relevant stakeholders on the landscape
public authorities, NGO's, private sector, churches emphasis on gender approach
Strengthening capacity of national and local actors to  effectively combine fight against poverty &  environmental protection
Cameroon:  EcoAgricultural Business for Climate Change Adaptation 
(BAdapt)
• Issue Climate change is expected to impact agricultural  production and local livelihoods It is necessary to ensure the resilience of food  systems and generate capital for addressing the  issue through organized commercial activities
• Partners Project implemented by CUSO International and  the African Model Forest Network  $2.7 million grant from CIDA over a 15 month  period ending March 2014
BAdapt cont’d… • Project Goal •
Create a system for technical  support, service delivery and  creation of profitable enterprises  selfsustained and resilient  managed by rural/forest  communities with view to improve  food security and economic  development while strengthening  capacity to enhance resilience to  climate change
BAdapt: Results and Plans 250 “model farmers” trained on soil fertilization  techniques, and use of improved seeds and  biofertilizers on improved fallow  “Model farmers” provide training in turn to 2000  households on each landscape  1 seed nursery, 1 biofertilizer centre to be  established 1 community storage, transformation and  commercialization facility per site anchored in a self sustained, creditbased microfinance system. Profits  will support Model Forest governance 11 locallevel technicians of the Ministry of  Agriculture will have been involved and trained,  ensuring coherence with Cameroon's agricultural  policy
MATONDO MINGI ! AKSANTI SANA ! TWASAKIDILA !
MERCI BEAUCOUP ! THANK YOU VERY MUCH !
Diapositive numéro 1
Diapositive numéro 2
Diapositive numéro 3
Diapositive numéro 4
Diapositive numéro 5
Diapositive numéro 6
Diapositive numéro 7
Diapositive numéro 8
Diapositive numéro 9
Diapositive numéro 10
Diapositive numéro 11
Diapositive numéro 12
Diapositive numéro 13
Diapositive numéro 14
Diapositive numéro 15
Diapositive numéro 16
Diapositive numéro 17
«One programme – SRAFM»
Cameroon: Eco-Agricultural Business for Climate Change Adaptation (B-Adapt)
B-Adapt cont’d…
B-Adapt: Results and Plans